Les dents de la sagesse

Être une artiste. Avoir la trentaine. Être une femme. Être passionnée. Vouloir prendre ce qu’on ne m’a pas offert. Vouloir récupérer ce qu’on m’a pris. Être heureuse.

google et gourous

La vie d'adulte dans la société actuelle s'apparente à un séjour en colonie de vacances de l'époque où j'étais enfant. C'était trop cher pour ce que c'était, un peu nul, tout le monde s'emmerdait. Et devant les adultes il ne fallait jamais rien critiquer, toujours être content, souriant, optimiste, se surcharger d'activités minables pour s'occuper, se coucher tôt en feignant être satisfait de sa journée. Seules les amitiés et les amourettes qui s'y jouaient valaient la peine. La vie d'adulte aujourd'hui c'est les colonies de vacances d'autrefois, les amitiés et les amourettes (...)

Foirer

J'ai complètement foiré. Une enfance entière à m'entendre des horreurs m'ont rendu insensible. Je peux être méchante, cassante, méprisante, sans même m'en rendre compte. Un sujet qui m'énerve et hop, je détruis tout, je me détruis par la même occasion, je fais du mal à ceux que j'aime sans le vouloir. J'ai du mal à prendre conscience de la portée de tout ça. C'est depuis que je suis avec Jean, qui peut se montrer un peu colérique parfois, que je m'en rend compte. Je me sens en dessous de tout. Je me déteste. J'ai fait des efforts énormes. Mais il y a encore ces miettes de (...)

La minute pouffe

Malgré ces temps un peu troublés et peu propices à la légèreté, j'ai le plaisir de me réconcilier avec mon image. Depuis ma tentative de suicide c'était catastrophique. Je m'étais perdu, je ne me sentais pas forcément laide... Mais je ne savais plus trop à quoi je ressemblais. J'ai eu toute ma vie les cheveux très longs et pendant une crise d'angoisse je les avais coupé très courts. Tout le monde me complimentait et me comparait à Winona Ryder... Mais je ne me reconnaissais plus. J'ai vécu le complexe de Samson. C'était de l'autodestruction pure. Puis au début de ma relation (...)

Vomir, pardonner.

On a passé notre samedi malades avec Jean. Vendredi soir les voisins étudiants sont venu boire des bières à la maison. On a tendance à oublier qu'on est vieux et l'assortiment de paquets de chips qu'ils avaient prévu nous l'a rappelé! On est loin de nos apéros dînatoires avec tapas et plateau de fromages. Donc quand ils sont partis nous étions morts de faim. j'ai bricolé un truc avec des restes, j'étais pompette, je n'ai pas hésité à me servir dans les sachets de sauce qui traînent dans la porte du frigo depuis des lustres. C'était hyper bon donc on ne s'est pas méfié... et (...)

Tuer une bonne fois pour toute une relation toxique.

J'utilise plus ou moins régulièrement les réseaux sociaux, majoritairement pour mon travail artistique, mais aussi pour partager des choses plus personnelles, surtout depuis que je vis loin de mes amis. Si vous utilisez instagram vous savez qu'il est possible de poster des "stories" disponibles à la vue de tous pour un temps limité (bon, tout dépend des paramètres mais je ne suis pas là pour faire le descriptif technique d'instagram)... Et cela fait des mois et des mois que je vois régulièrement Jessica regarder mes stories. Je n'ai plus aucune de ses nouvelles, elle n'a fait aucune (...)

Suivez le lapin blanc

Quelle journée étrange. Je me suis levé tôt et je suis sortie sans prendre de douche ni même me maquiller, ce qui est très inhabituel de ma part. J'ai juste enfilé ma grosse parka et mes rangers. J'ai sorti Nouchka. Un vieille conne m'a hurlé de sa fenêtre qu'elle en avait marre des merdes de chiens au moment même où j'étais en train de la ramasser. J'ai eu envie de la lui balancer à la figure. Je suis aller chercher un colis en point relais, le colis n'y était pas. Le responsable en a profité pour me sortir le grand jeu, me proposer son numéro perso... Bref la drague bien (...)

(S)Ex

Ces derniers jours j'ai été contactée par différentes connaissances que nous avions en commun avec Kylian, mon ex mari. Il est accusé de violences par sa dernière copine. Je ne sais pas trop quoi en penser ni comment agir. Les gens essaient de me tirer les vers du nez, de savoir s'il a aussi été violent avec moi... Et je prends bien soin de ne rien dire. Mon mariage avec lui, ça ne regarde que lui et moi. Alors oui, à la fin de notre relation nous avons connu de très violentes disputes. Mais si chaque homme ayant un jour connu des disputes lors de ses ruptures devient un homme (...)

Gueule de bois

Hier Jean donnait un concert avec son groupe. J'adore le voir jouer, c'est un musicien exceptionnel. On reconnait son jeu entre mille. A la basse il apporte de la sensualité et de l'élégance, j'y retrouve la toile de fond enivrante et vénéneuse des meilleurs morceaux de Gainsbourg. Cependant l'ambiance du concert était étrange. Un peu familiale, un peu "locale", les spectateurs étaient très gentils et bienveillants bien que timides et gênés... ça change des concerts parisiens. Ensuite on est allé boire des coups avec les musiciens. Idem pour l'ambiance. Un peu familiale, un peu (...)

Overdose de gris

La région n'est pas vraiment propice à la légèreté. J'ai envie d'été, d’Andalousie, de fashion week, de fêtes, d'amis et de champagne. Mon père a reçu quelques résultats, tous négatifs. Mon père cette énigme, décidément. Même pour le corps médical il reste un mystère. Je suis tout de même soulagée... Même s'il serait plus sage d'attendre la totalité des résultats d'examen pour ça. Je tourne en rond ici. L'hiver rude et paralysant, je ne connaissais pas. Je dois avouer que ça a un certain charme. Je comprends mieux le caractère posé et mesuré des habitants (...)

Gris

Mon père a eu le résultat de ses examens avant hier, ils sont tous revenu négatifs. Passé un certain soulagement l'angoisse reprend: les médecins et pneumologues soupçonnent alors une maladie rare ou auto immune. Dans les deux cas ça peut s'avérer bien plus grave que ce que l'on soupçonnait précédemment. De nouvelles analyses ont été envoyées à Paris, nous sommes dans l'attente des résultats, de nouveau. J'appréhende beaucoup. Alors j'essaie de me changer les idées. J'ai acheté des fringues, j'ai cuisiné, j'ai bu comme un trou -mais dans la joie et la bonne humeur-. Jean (...)

Étouffer

Réveillée à 6h par l'angoisse. Je me suis tourné et retourné dans le lit sans pour autant réussir à me rendormir. Mon père est à l’hôpital. Insuffisance respiratoire. Visiblement les médecins ne comprennent pas ce qu'il a. Il faut attendre de nouveaux résultats d'examen. Pendant ce temps, à l'autre bout de la France, je fais crise asthme sur crise d'asthme depuis une dizaine de jours et je ne peux m'empêcher de rire jaune en me disant que tout ça n'est que somatisation... Ma mère aura vraiment fini par littéralement nous étouffer tous les deux! Je suis un peu inquiète. (...)

Terres du nord

Je suis tiraillée entre l'impatience de commencer une nouvelle vie ailleurs, au soleil, et la nostalgie de quitter cette ville. Voici une liste non exhaustive de ce qui, au regard de ma courte expérience locale, la caractérise: - Le ciel semble soit plus haut soit plus bas que partout ailleurs. On a parfois l'impression qu'il n'y a pas de frontière entre notre atmosphère et l'espace, mais quelques jours plus tard les nuages sont tellement bas et lourds qu'on a l'impression de se balader sous un plafond de béton. - De la mousse pousse sur les trottoirs et les routes en hiver. Les (...)

Fatigue

Réveillée aux aurores par une crise d'asthme. Le traitement aux corticoïdes m'empêche de me rendormir. Cet événement m'incite à évoquer un épisode représentatif de la violence que ma mère m'a infligé... Mais parfois ça me fatigue de toujours devoir revenir là dessus. J'ai bien compris que je n'avais pas le choix et que je devais tout passer en revue, voir la réalité en face de façon froide et neutre, prendre conscience de la gravité de tout ce qui a pu se passer. C'est la seule façon de se débarrasser du poids, de la honte, de la colère, de la violence. C'est la seule (...)

Vouloir?

Mon moral remonte. Du coup la question professionnelle me rattrape. J'ai ce projet bien ficelé et raisonnable m'offrant un boulot intéressant, bien payé, qui emploie partout en France, qui rendra enfin mon master utile... Je suis dans cette ville en grande partie parce c'est l'une des rares a accueillir une école proposant ma formation... Donc voilà... Mes problèmes de dents de sagesse étant résolus, mes vacances étant finies, me voici me confrontant à mes devoirs professionnels... Contacter l'école, chercher un financement pour ma formation... Dans 6 mois je dois quitter la ville, (...)

Attente

Journée grise et pluvieuse. Le retour dans cette région où je ne connais personne est rude après ce long séjour dans ma belle famille. Une opportunité nous incite à changer de lieu de vie cet été... En moins de quatre ans j'aurai vécu dans cinq appartements, trois régions différentes, je me serai marié deux fois et j'aurai -logiquement- divorcé, j'aurai vu ma situation professionnelle radicalement changer. Je suis extrêmement impatiente de poser mes valises dans notre chez nous et de clôturer une bonne fois pour toute cette période de transition, intense bien que pas (...)

Toxiques

Deux jours sans. Ce matin et hier matin j'ai été assaillie par des flash-back. J'ai néanmoins réussi à faire face à la situation. Il y a quelques années encore, j'avais pour habitude de m'intoxiquer avec tout ce qui pouvait me tomber sous la main (alcool, drogues, médicaments, etc) jusqu'à tomber dans les pommes pour fuir la réalité. Les flash-back se faisant de plus en plus fréquents au fil des années, cette "solution" devenait assez handicapante, et depuis ma tentative de suicide, le processus me semble trop dangereux. J'ai vécu dans un semblant de confort depuis la TS (...)

Il y a trois ans

En janvier 2016 j'étais au plus bas. Je "préparais" mon mariage avec Kylian. Je pleurais sans savoir pourquoi. J'avais un travail que je détestais dans un domaine que je détestais encore plus. J'avais des responsabilités énormes et jamais aucune reconnaissance malgré les résultats. Quand je demandais quelles étaient les priorités ou les nouvelles orientations à prendre on me répondait toujours "comme tu veux" "fais toi plaisir" ou encore "éclate toi!" ... Comme si ce travail n'était en fait que plaisir et loisir et que je le faisais pour ma simple satisfaction ou pour booster (...)

Fiançailles

Jean, durant un repas où toute sa famille était là, a fait une déclaration: "ding ding ding! On va se marier!" tout le monde était content, certains très contents, je me sens appréciée, acceptée, accueillie. Et voilà, j'ai une famille, ça y est. J'ai attendu 33 ans mais je l'ai, la famille. Je me sens apaisée. Comme si un point d'équilibre s'était établi en moi. Je suis presque aussi heureuse d'épouser Jean que d'intégrer une famille! Nous rentrons demain dans notre ville de science fiction. Nous avons passé deux semaines de vacances intenses et riches en apprentissages. (...)

la vie tranquille

Aujourd'hui on a conduit des heures avant de trouver un disque de lynyrd skynyrd et le dernier bouquin de houellebecq. On est allé cherché des pizzas dans le froid, on a mangé des viennoiseries à 17h et j'ai bu trop, ou trop peu, de vin rouge au repas du soir. Je suis dans cet état intermédiaire que le "digestif" apaise la plupart du temps. La vie tranquille, ici, en France. (...)

Insomnie

Me voilà dans ma belle famille, à près de 5h du matin, sous le même toit que 4 enfants, véritables bombes à retardement prêtes à semer le chaos dans toute la maisonnée au moindre bruit. Tout cela serait sans importance si j'arrivais à dormir mais me voilà condamnée à fixer le plafond dans le noir depuis près de 6h. Mon ordinateur se trouve dans ma valise. Impossible à accéder sans prendre le risque de réveiller un petit. Alors j'écris sur mon téléphone portable. Je me fais des noeuds au cerveau. Ces derniers jours ont été durs. Avec Jean nous avons du nous rendre chez (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : octobre 2018, novembre 2018, décembre 2018, janvier 2019, février 2019, mars 2019.