Les dents de la sagesse

← Retour au journal

octobre 2018

Nouvelle lune

Au cours de ces deux dernières années j'ai totalement changé de vie. Tout a commencé avec un secret de famille révélé. Ce fut un déclic. J'ai, sans vraiment le décider, envoyé boulé tout ce que je ne supportais plus... Finalement ce fut ma vie entière. J'ai quitté Paris il y a peu avec mon nouveau compagnon. Nous avons un nid douillet dans une petite ville où nous ne connaissons personne. En ce lieu tout neuf, j'ai pu reprendre là où j'avais abandonné mon travail d'analyse. Mon enfance maltraitée... Ce fardeau qui m'a poussé dans cette ancienne vie où je me sentais si mal. (...)

Codoliprane

Je me suis levé tard aujourd'hui. Jean est malade, je l'ai trouvé sur le canapé, emmitouflé dans une couverture polaire. J'ai promené Nouchka sous la pluie. Elle trottinait sur ses longues pattes en zigzaguant entre les flaques. J'aime cette chienne profondément. Je l'ai adopté il y a plus de 12 ans, elle avait 2 mois. Elle m'a tout appris. Elle m'a appris la tendresse, la patience, l'amour, la bienveillance. Elle est ma véritable famille. J'aime nos promenades, c'est toujours un moment d'évasion. J'imagine que c'est ce que ressentent les fumeurs durant leurs pauses cigarettes. à (...)

Insomnie

Incapable de trouver le sommeil. l'insomnie, cette vieille compagne avec qui j'avais pourtant coupé les ponts, revient me les briser depuis les douleurs physiques et les médicaments pour les calmer. Mais ça ne me dérange pas vraiment. Ici la nuit est sublime. J'écris dans mon lit, aux côtés de Jean endormi, et je n'ai qu'à lever les yeux pour, du velux de la chambre, contempler les toits noirs et brillants nappés de brume et écouter la pluie sur les carreaux. J'ai tellement de sujets importants à aborder pour compléter ce bilan de "changement de vie", ou de "crise de la (...)

La pluie

Toujours pas de sommeil pour moi. Douleurs qui me réveillent dès que je commence à somnoler. Je suis restée un long moment éveillée dans le lit bercée par le son de la pluie contre les carreaux. Par la fenêtre, un réverbère éclairait la nuque nue de Jean. Vraiment cet homme me rend folle. Je le désire à la folie, je l'aime à l'infini, je l'admire terriblement. Je me rappelle notre rencontre, qui date de l'époque où je me pliais encore en quatre pour essayer de transformer mon art en activité professionnelle viable (activité lucrative et intégrité artistique ne font (...)

Du sens

Je suis tellement heureuse, fière, soulagée de mon parcours et de son issue. Se sortir comme je l'ai fait d'années de dépression et d'addictions, de quête perpétuelle de moi même... Finalement j'y suis arrivée, j'ai fait les bons choix... Mes intuitions étaient bonnes! Mais j'ai tant douté. Je suis portée par une énergie folle. J'ai besoin d'écrire et d'écrire, de fixer noir sur blanc tous ces mots, donner du sens aux événements, y voir clair, me comprendre, me connaitre, m'accepter telle que je suis et ne jamais céder à la facilité. Tout ça pour finalement éclairer la (...)

Catharsis

Malgré la douleur intense (la journée d'aujourd'hui a été particulièrement difficile à vivre) j'ai tout de même passé une bonne journée. J'ai développé des photos, dont une avec beaucoup de soins. Je suis très contente de cette photographie. J'ai réussi là où je bloquais depuis plusieurs mois, je suis soulagée. Je vais pouvoir travailler de nouveau sur ma série. J'ai terminé les plans de l'atelier, j'attends une petite rentrée d'argent pour pouvoir me lancer dans les travaux du décors. Après toutes ces années je vais enfin avoir un studio à domicile! Pouvoir m'exprimer (...)